Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Version du site pour entendants

Version du site pour entendants


Pourquoi peut-on parler d'une culture sourde ?

Publié par le Signe sur 1 Novembre 2013, 14:25pm

Catégories : #Surdité

Les personnes sourdes ne sont pas uniquement des personnes qui n’entendent pas, elles ont en commun de s’être construites et d’avoir construit le monde qui les entoure différemment des personnes entendantes. Les sourds belges ont en commun avec les entendants de vivre dans la même communauté nationale. Les sourds signeurs ont en commun une culture liée à l’utilisation de la langue des signes. Les  différents traits culturels composant l’identité culturelle ne s’excluent pas les uns les autres, mais s’enrichissent. Choisir la langue des signes comme langue de communication, ce n’est pas s’isoler du reste de la société du fait de cette « culture à part », c’est s’ouvrir au monde, et le comprendre. C’est aussi grâce aux échanges en langue des signes que la personne sourde va apprendre tout ce qu’il faut savoir sur le monde environnant pour mieux s’y insérer. Signer ne veut pas dire pour la personne qu’elle ne va échanger qu’avec des locuteurs de la langue des signes, bien au contraire : se sentant à l’aise dans la communication, elle acceptera, comprendra d’autant mieux une communication inconfortable et parfois difficile, car elle saura qu’elle dispose par ailleurs d’un lieu de confort, où les échanges sont plus fluides. La présence nécessaire d’un groupe de locuteurs de la langue des signes n’engendre en aucune façon l’enfermement dans ce groupe.

 

Reconnaître les potentialités et les besoins particuliers des personnes sourdes: un atout pour leur intégration ?

Lors des groupes de partage, les personnes sourdes peuvent mettre leurs dons particuliers au service des autres: talent pour le mime, pour le chant en langue des signes, pour conter des histoires en langue des signes. C'est de cette façon que leur foi s'épanouit. 

La catéchèse en langue des signes permet également aux personnes sourdes de mieux s'intégrer dans les églises.

Lors de la catéchèse en langue des signes, nous enseignons les bases de la foi chrétienne à l'aide de supports adaptés  ( et non pas simplifiés) et sans barrière linguistique.

Il ne s'agit pas d'un enseignement pour entendants traduit en langue des signes. 

Nous offrons un enseignement respectueux des différences, prenant en considération le mode de raisonnement particulier des personnes sourdes (organisation cognitive différente liée à une langue visuelle).

De ce fait, les personnes sourdes ont un accès égal  aux Ecritures et peuvent par la suite facilement s'intégrer et partager leur foi avec des personnes entendantes sans se sentir en état d'infériorité.

 

 

 
 
                                          
 
 
 

 

Pourquoi peut-on parler d'une culture sourde ?

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents